Église protestante évangélique de Caluire
Église protestante évangélique de Caluire

Pour une méditation quotidienne

Calendrier

En cliquant sur l'image ci-dessus vous découvrirez la méditation quotidienne du calendrier " La Bonne Semence"; l'occasion de réfléchir à partir de quelques versets de la Bible.

LA QUESTION ÉPINEUSE DU PÉCHÉ,  BARRIÈRE D’UNE RELATION AVEC DIEU

Le chrétien a été pardonné pour ses péchés, si du moins il en a fait demande auprès de Dieu et qu’il s’engage à les abandonner, seule prière que Dieu accepte sans autre condition de la part de l’être humain. Dieu fait une promesse à celui qui a accepté de faire cette démarche : « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus-Christ son Fils nous purifie de tout péché». - première épitre de Jean chapitre 1 verset 8. « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner » - première épitre de Jean chapitre 1 verset 9.

Le chrétien, nous dit la Parole de Dieu, ne vit plus dans le péché comme quand il vivait sans Dieu. Mais il reste fragile et commet encore des péchés. La solution est de demander à notre Seigneur de nous pardonner et de nous purifier au fur et à mesure du besoin. Pas besoin de longs discours ; exprimer le désir de changer de vie et de comportement suffit et prendre l’engagement de changer en sollicitant son aide. Jésus répond toujours à une telle prière.

 

Il est, dès la décision prise, possible de vivre près de Jésus, en méditant sa Parole et en s’efforçant de l’imiter dans nos paroles et dans ce que nous faisons et vivre avec la perspective de pécher de moins en moins. Première épitre Jean chapitre 3 versets 2 et 3 : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur ». Cette attitude réclame une persévérance.

Voilà ce que doit être la vie du chrétien après qu’il a reçu le Seigneur Jésus dans sa vie. Il se joint à une église où il rencontrera des gens qui, comme lui, ont fait ces choix et les vivent.

 

ST, 4 janvier 2023

MALADIE

La maladie fait partie de l'expérience humaine et du plan bienveillant de Dieu pour l'homme. Matthieu 11 verset 4: "cette maladie n'est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle". Cette parole du Seigneur Jésus, bien qu'elle s'adresse à un homme particulier nommé Lazare, est devenue – pour tous ceux qui croient en Lui – une espérance. Mais pour un non croyant, une telle espérance doit d'abord passer par le pardon de Jésus-Christ pour toutes ses fautes et l'acceptation de ce pardon.

 

Quand le Seigneur fait un miracle comme dans le cas de Lazare, Il se fait connaître comme Celui qui est capable de délivrer même de la mort, mais n'en fait pas un principe de gouvernement de la vie de Ses enfants. Il se fait souvent connaître à nous au travers de la maladie, Il reprend parfois celui qui s'égare sur une mauvaise voie; notre Dieu utilise aussi la souffrance pour sanctifier le chrétien, le rendre plus pur.

Dans le cas de l'apôtre Paul, notre Seigneur a voulu qu'il soit l'exemple d'un chrétien qui a supporté une infirmiité (une maladie) pour lui apprendre un principe: 2 Corinthiens 12 versets 7-8: “ma grâce te suffit car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse” et “je me glorifierai bien plus volontiers de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi."

 

Un serviteur de Dieu célèbre a lui aussi dû accepter sa maladie qui l'a emporté. 2 Rois 13 verset 14 nous dit "Élisée était atteint de la maladie dont il mourut". Il faut rappeler que Élisée avait reçu une double portion de l'esprit d'Élie, ce qui n'a pas empêché Dieu de le reprendre comme un simple homme. 

La maladie est donc entre les mains de Dieu un instrument pour instruire, corriger, alerter quand quelque chose ne va pas dans la vie des hommes et des femmes.

 

ST,  le 21 novembre 2022

DIEU EST AMOUR

I. Qu'est-ce que l'amour de Dieu ?
C'est la nature de Dieu! Dieu aime ses créatures et a conçu un projet pour elles. Cet amour est infini et éternel:

• Jérémie chapitre 31 verset 2 "Israël marche vers son lieu de repos. De loin l'Éternel se montre à moi: "Je t'aime d'un amour éternel".
• Sophonie chapitre 3 verset 17 "l'Éternel est au milieu de toi comme un héros qui sauve…"
• 1 Jean 3 versets 1 et 3 "Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu!"

L'amour de Dieu n'est pas seulement déclaratif et sentimental. Notre Dieu agit et prouve son amour envers ses créatures : 1 Jean chapitre 3 verset 16 "Nous avons connu l'amour en ce qu'il a donné sa vie pour nous. Nous aussi nous devons donner notre vie pour nos frères." 
Nous pouvons ressentir de fortes émotions en pensant à notre Seigneur et à ce qu'il a fait pour nous mais ces émotions sont passagères comme tout ce qui relève des émotions. Il nous faut imiter notre Seigneur sur la terre qui ne se laissait pas conduire par ses émotions seulement mais aussi et avant tout, par la volonté de Dieu. Voyez son commandement dans 2 Jean chapitre 1 et verset 5 “[…] que nous nous aimions les uns les autres”.

 

II. De même, l'amour de Dieu doit se manifester en nous par notre amour pour nos frères et sœurs.

Le chrétien doit donc se mobiliser pour surmonter les sentiments humains de mépris, de jalousie, de querelle et se rapprocher de Jésus Christ pour obtenir les forces nécessaires pour aimer de l'amour de Jésus Christ, un amour exempt de toute pensée mauvaise ou ambigüe.
Au-delà de nos frères et sœurs, le chrétien apprend à aimer les gens de ce monde qui n'appartiennent pas à Christ. 1 Jean chapitre 4 versets 20 et 21: “Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.”
En conclusion, il nous faut bien comprendre qu'il n'est pas possible d'aimer Dieu ni nos frères et soeurs si nous n’avons pas compris au préalable à quel point Dieu nous a aimés et si nous n'avons pas cru cet amour qui nous sauve!


S.T. le 1 oct. 2022

LA FOI DE LA REINE

Le peuple britannique s’éveilla à l’aube d’une nouvelle ère ce matin car la souveraine ayant régné le plus longtemps dans notre histoire s’est éteinte paisiblement l’après-midi du 8 septembre 2022.

 

Les hommages affluent de pays partout dans le monde et de gens de cultures et ethnies diverses et variées; il est évident que la Reine était admirée et respectée par des millions au sein du Commonwealth et au-delà dans le reste du monde.

Chacun ressent une profonde tristesse et un grand chagrin. Les membres de sa famille proche pleurent le départ d’une mère, grand-mère et arrière-grand-mère et nous leur offrons nos sincères condoléances. Mais nous, ces sujets, pleurons une Reine qui, loin d’être un chef d’état distant, a été une souveraine dont le règne a touché nos vies.

Son règne a duré 70 ans sur 8 décennies et a vu passer 15 Premiers Ministres: la Reine a été une figure constante pour l’ensemble du peuple britannique. La plupart d’entre nous n’avons pas connu d’autre monarque. Quelles sont les amarres qui lui ont permis de tenir bon tout au long de sa vie? Etant jeune fille elle a accepté et reconnu le Seigneur Jésus Christ, le Fils de Dieu,  comme son Sauveur. Comme elle l’a expliqué lors d’une de ses allocutions de Noël, elle a trouvé son espérance dans les enseignements du Seigneur Jésus.

Son espérance est désormais réalité. Sa confiance en Christ lui a donné une place au ciel. Nous pouvons à juste titre admirer son esprit de service, sa droiture, sa constance, sa dignité et son humilité, mais ce ne sont pas ces actes ou ces qualités qui l’ont rendue juste aux yeux de Dieu. C’était sa foi. La Reine a reconnu sa place de pécheur, à l’instar de tout le reste de l’humanité, et elle a cru qu’elle avait besoin de pardon - pardon qu’elle ne pourrait jamais mériter. Son espérance était en Christ et dans le salut qu’Il offre à tout le monde. Elle a reconnu que seule la mort de Christ sur une croix satisfait le courroux de Dieu contre le péché de l’humanité ; seule Sa résurrection apporte l’espérance, et ainsi elle a saisi à pleines mains la paix avec Dieu, obtenue par la foi en Lui.

En ces temps difficiles, alors que nous nous rappelons de la vie de notre chère Reine, que chaque lecteur et lectrice se sente interpellé/e et encouragé/e à suivre son exemple de foi dans le Seigneur Jésus Christ. En Lui seul trouverons-nous le vrai réconfort, la vraie espérance. 

 

Par Alasdair MacPherson
Source:https://understandingthegospel.org/explore-the-gospel/short-articles/the-queens-faith/
© 2022 Understanding the Gospel

Traduction SAN - 13sept2022

 

NOUVEAU : Instagram

Choississez votre canal PhareFM !

Magasin : 27 rue Dedieu, VILLEURBANNE
Notre QR code
Version imprimable | Plan du site Recommander ce site
© Eglise protestante évangélique de Caluire